le blog du DUE‎ > ‎

Congrès Regenerative endodontics

publié le 12 mars 2011 à 00:38 par Stéphane Simon
Les 18 et 19 février dernier, s'est tenu le 5ème congrès de 'Regenerative endodontics' à l'Université de Fort Lauderdale (Floride). Cette nouvelle édition  permis de faire le point sur l'avancée des différents laboratoires sur la thématique. La qualité était largementa u Rendez vous.
Le Dr Peter Murray (Nova, Fort Lauderdale), responsable de la recherche en sciences Biologiques de l'Université a fait un panorama de la thématique avec une approche originale, expliquant comment présenter la régénération en endodontie au grand Public. Le format était déroutant, mais finalement, quelques informations étaient vraiment intéressantes même si l'approche reste très américaine.
Le Dr Pamela Yellick (Tuff University - Boston) a fait ensuite un excellent exposé sur les cellules souches, associant généralités et thématiques très spécifiques du domaine. Jeremy Mao (Cloumbia University, New York) a ensuite enchaîné sur une excellent présentation concernant ses travaux sur le cell homing and la régénération dentaire complète à partir de scaffold préparé en 3D et l'utilsiation de facteurs de croissances uniquement. Ses résultats ont été publiés dans le Journal of Dental Research en 2010 et Tissue Engineering  fin 2010.
L'après midi, c'est le Dr Anibal Diogenes (San Antonio - US) qui a ouvert le bal en présentant le travaux de son laboratoire sur les SCAP (Stem cells of Apical Papilla). Une approche histologique et moléculaire de ces cellules extrêmement intéressante qui corrobore leurs résultats sur la présence de cellules progénitrices dans le caillot intra-canalaire obtenu par technique de revascularisation (Voir JOE Févrirer 2011). 
La cloture de la journée était réservée à notre Université avec la présentation de Stéphane Simon (Université Paris Diderot) intitulée "Regenerative endodontics : What does it mean exactly ?"
Le lendemain, une journée de conférence réservée aux étudiants en deuxième année du programme de spécialité.
Un congrès comme on aimerait en avoir plus souvent. Loin des grandes messes de 4 ou 5000 personnes, mais finalement plus contructif.
Comments